ONG APAF: association suisse pour la

Promotion des Arbres Fertilitaires

de l’Agroforesterie et de la Foresterie

Les cultures intensives appauvrissent la terre. Ce n’est pas une fatalité, les cultures d’arbres fertilitaires enrichissent cette terre agricole malmenée et permet d’avancer vers le développement durable.

Avec notre aide et votre soutien, les paysans peuvent planter dans leurs champs des arbres fertilitaires, restaurer leurs terres dégradées tout en évitant les intrants chimiques et ainsi retrouver la sécurité alimentaire. Planter plus d’arbres et aider un plus grand nombre de paysans à rester sur leur terres les libéreraient de songer à l’émigration.

L’Association APAF Suisse vise ainsi à limiter l’exode rural, source actuelle des migrations. Guidée par des fins économiques, la déforestation industrielle a rendu les terres stériles, ce qui a amené l’exode des populations.

APAF.Sénégal Champ Agroforestier dans un milieu en désertification avancée. 

Nous avons créé l’association APAF suisse, début 2018, afin de faire connaître au public, aux fondations et aux entreprises suisses les activités dans le domaine de l’Agroforesterie et de la Foresterie, que l’APAF mène avec succès depuis 1992 en Afrique de l’Ouest :Togo, Burkina Faso, Sénégal, Côte d’Ivoire, Mali et Cameroun.

En outre, en recréant des forêts les paysans résistent mieux aux changements climatiques, font revenir les pluies et ont un impact carbone important.

Pierre Rabhi soutient l’APAF et nous a adressé un courrier le 1er décembre, donc voici un extrait :

Une délégation de APAF chez Pierre Rabhi. De gauche à droite : Bruno Devresse, Pascal Humbert, Mansour Ndiyaye, Pierre Rabhi et Thierry De Coster (ULB-Coopération)

« Le 12 novembre dernier, vous m’avez présenté en détail les résultats de vos travaux et des actions que vous menez au service de la sécurité alimentaire des populations démunies d’Afrique en  utilisant la technique des Arbres fertilitaires. J’ai été convaincu par votre approche qui tient compte de l’ensemble des enjeux auxquels je suis moi–‐même particulièrement attaché, concernant notamment le respect des populations et des écosystèmes dans lesquels vous intervenez au bénéfice de l’intérêt général. »

Pour plus d’informations, veuillez vous rendre à la page des Arbres fertilitaires

IMPORTANT !

  • L’APAF suisse a obtenu en mai 2018 l’exonération fiscale de la part des autorités fédérales, ce qui permet aux donateurs de déduire leurs dons de leurs impôts. En faisant connaître nos activités au public, aux fondations et aux entreprises, nous espérons récolter des fonds pour planter plus d’arbres et aider un plus grand nombre de paysans à rester sur leurs terres.

Ethique et transparence.

L’APAF Suisse souhaite garantir aux donateurs un maximum de transparence et une absence de frais administratifs de la manière suivante :

  • Les membres de l’APAF Suisse sont tous bénévoles. -article 15 des statuts-.
  • Les dons sont intégralement versés aux projets d’agroforesterie. Tous les frais administratifs de l’APAF Suisse -frais de création et de maintenance du site web, frais de déclaration fiscale par un cabinet externe, frais de case postale, de publicité, de timbre, etc.- sont pris en charge par le président de l’APAF Suisse.
  • Au début de l’année suivante, un rapport descriptif sera établi sur l’utilisation des dons avec géolocalisation.

CONTACT